Édito

Accueil / Édito

L’EUROPE AU-DELÀ DES PEURS : LA RÉCONCILIATION

À l’heure où nous proposons ce programme, en cet été 2018, le monde vit une crise dont les effets sécuritaires, économiques et commerciaux affectent les relations internationales et menacent la paix.
L’Europe, longtemps signe d’espérance et stabilité pour le monde, est traversée par une crise morale, sans précédent depuis la fin de la deuxième guerre mondiale : les valeurs fondatrices que sont la fraternité, la solidarité, le respect inconditionnel des droits de l’Homme et de l’État de droit sont discutées et menacent la cohésion de l’Europe.

Nous avons choisi, avec l’aide du conseil d’orientation, que nous remercions pour son travail, de rappeler que la construction de toute communauté a un fondement éthique qui lui donne sens et dynamisme.
La Communauté européenne repose la valeur, peu banale, de la réconciliation, qui s’exprime par la main tendue, l’acceptation de l’altérité, l’édification d’un projet commun. C’est la fraternité entre les peuples opposée à la violence entre les nations.

Le besoin d’Europe est revenu au centre du débat. Il met en évidence les atouts des communs par rapport à l’isolationnisme, du partage par rapport à l’égoïsme, du dialogue par rapport aux certitudes manichéennes. L’accueil au Panthéon, le 1er juillet 2018, de Simone Veil, premier Président du Parlement européen directement élu, rend témoignage de la force des valeurs qui ont assuré la restauration de l’Europe. Un signe d’espérance pour tous les Européens et pour le monde.

François BRUNAGEL, Président
Bernard SENELLE, Directeur du programme