Extrait de l’intervention de Chantal Delsol

Extrait de l’intervention de Chantal Delsol

. À partir du moment où vous avez l’idée d’une transcendance, c’est à dire d’un dieu extérieur au monde, vous avez une sortie du temps circulaire, vous entrez dans le temps fléché. Avec le judéo-christianisme, pour la première fois dans l’humanité, vous avez l’idée d’un Salut. Et après le Salut, vous avez l’idée de progrès. Or, depuis une cinquantaine d’années, il y a une sorte d’effacement du temps fléché, une sorte de recul ou de déception devant le progrès parce qu’on a beaucoup cru au progrès et on a été très déçu par deux guerres mondiales, les totalitarismes, la Shoah, etc… Il y a alors une sorte de volonté de retour à un temps circulaire. On peut voir ça dans les théories des catastrophes. Günther Anders (avec en particulier son livre « L’obsolescence de l’homme ») était précurseur des théories écologistes et des théories des catastrophes d’aujourd’hui. On est persuadé que nous partons vers le chaos. Le temps circulaire est un temps du destin, le temps chrétien est un temps du Salut. Le temps chrétien est un temps de l’eschatologie, le temps circulaire est un temps de l’archéologie, du retour. Il y a aujourd’hui une forme du retour au temps circulaire, mais, nous ne voulons pas abandonner pour autant le progrès.

Leave a Reply

Your email address will not be published.